Vallée d’Aspe : pour quelques kilowatts de plus…

Affluent du gave d’Aspe, le Gabarret (ou gave d’Aydius) est un petit torrent des Pyrénées-Atlantiques sur lequel plane un projet de construction d’une microcentrale hydroélectrique, en dépit du fait que cette vallée comprend une aire Natura 2000 pour la défense d’habitats d’espèces fragiles et sensibles dont le saumon, le desman des Pyrénées (ou rat-trompette, endémique à la région), le calotriton, la loutre, la truite, sans compter les invertébrés dont il serait judicieux de ne pas segmenter le territoire. La zone est clairement identifiée par le SDAGE Adour Garonne 2016-2021 comme axe à grands migrateurs amphihalins et comme zone de frayère avérée pour ces poissons. Ce projet a été sévèrement critiqué par les naturalistes car l’évaluation des incidences NATURA 2000 est clairement négative. Le projet, qui devrait correspondre à une production d’électricité pour environ 2 800 habitants n’est ni impératif, ni majeur pour la région comme l’a très clairement exprimé la cour d’appel du tribunal administratif de Bordeaux en 2019 à propos d’un autre projet de 12 millions de Kwh. Des études sont toujours en cours pour tenter de rendre le projet compatible avec les exigences biologiques de ces espèces sensibles. Encore un bel exemple de “compromis” où la nature sera une nouvelle fois perdante et qu’il faut à tout prix éviter.

Pour soutenir les rangs des opposants : DMA.

Photo : ©DMA.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->