Six mouches pour ne pas rater son début de saison

  • March brown imago (mouche)

    March brown imago

  • March brown émergent (mouche)

    March brown émergent

  • Baetis parachute (mouche)

    Baetis parachute

  • Nymphe dubbing (mouche)

    Nymphe dubbing

  • Nymphe de baetis (mouche)

    Nymphe de baetis

  • Sedge biot (mouche)

    Sedge biot

Les saisons et leur sempiternel recommencement ont ceci de pratique de nous mettre à chaque fois sur la bonne voie des choses qui se répètent immuablement. Ainsi au printemps, quelques espèces d’insectes ont la lourde responsabilité de nous faire vibrer lorsque truites et ombres s’activent à la faveur d’une belle éclosion.

A la mouche sèche comme à la nymphe, le printemps nourrit tous les espoirs du pêcheur à la mouche. Les six modèles de mouches proposés par Florent Bailly dans cette rubrique sont particulièrement recommandés pour pêcher avant l’été, lorsque les conditions sont encore “faciles” sans qu’il faille pêcher très fin. Et comme l’espoir fait vivre, prenons nous à rêver de belles éclosions de march brown, un des plus grands éphémères que l’ont peut observer en Europe. Cette bête athlétique qui s’imite sur un hameçon n° 12, pas moins, ne passe pas inaperçue sur l’eau ! Nous vous la proposons en deux stades. En cas d’éclosions de bætidæ, un montage parachute en taille 16 fait l’affaire dans bien des cas. Collé à la surface, ce montage est très efficace. L’aile se repère bien sur l’eau (à remplacer par du CDC si l’on est allergique aux matériaux synthétiques !). Un petit sedge au montage original et deux nymphes passe-partout terminent cette sélection forcément arbitraire mais qui permet aussi d’apprendre à travailler certains matériaux et à faire quelques tours de mains particuliers. C’est l’objet de cette rubrique.

Nymphe dubbing

Un modèle très polyvalent, pour l’ombre ou la truite, à vue ou au fil. La bille est une AB Fly bordeaux tachetée qui est un nouveau coloris.

1. Prendre un hameçon Tiemco 100 n° 8. Enfiler une bille de tungstène AB Fly bordeaux tachetée n° 00 sur l’hameçon. Avec un fil de plomb de 3/10° de mm, faire quatre tours juste derrière la bille.

2. Avec un fil de montage Uni Thread gris/beige 8/0, faire une sous couche qui forme un corps conique.

3. Fixer des cerques courts en coq pardo.

4. Fixer un fil de cuivre qui sera laissé en attente.

5. Directement sur le fil de montage, fixer un dubbing Trout Hunter René Harrop “march brown” (trouvé chez l’Ami du Moucheur au Québec). Le torsader sur le fil.

6. Enrouler le dubbing sur le corps puis cercler avec le fil de cuivre.

7. Réaliser un second dubbing. Il s’agit cette fois d’un Scintilla Multi Purpose brun/olive. Faire le noeud final. La mouche est terminée.

March brown émergent

Les éclosions de march brown (Rhithrogena germanica) ne manquent jamais de faire sortir les grosses truites. Voici une imitation réaliste à la flottaison basse.

1. Choisir un hameçon

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->