PÊCHES SPORTIVES VIDÉO N° 56 :Comment limiter le dragage de vos mouches sèches

Voir la version intégrale

Commander la version streaming

Elles doivent le faire exprès. Certaines truites ne gobent que dans des remous, pas forcément rapides, ni même importants, mais suffisants pour faire draguer votre mouche très facilement. Et puis, certaines rivières ne sont que des remous les uns opposés aux autres. Eviter le dragage est parfois impossible dans de telles conditions avec un matériel et une technique conventionnelle. Il existe pourtant une parade très efficace (voir notre dernier numéro “L’art subtil du contretemps ou les joies de la rupture d’énergie”), emprunté à l’école italienne, mais adaptée à un matériel moins spécifique et applicable aux cours d’eau plus grands que les petits torrents. Ce geste pas très académique, qui apparaît même comme un vilain défaut rend de grands services ! Il est l’objet de cette vidéo où Philippe Boisson le décortique pour vous.

Durée : 19 min.

Cette vidéo n°56 de Pêches Sportives est liée au numéro suivant :

8’6 n°7

PARTAGER l’ARTICLE

1 commentaire

  • octobre 6, 2019

    fra.nick

    Bonjour. Je pratique moi-même un posé de ce type mais avec une pointe beaucoup moins longue car personnellement je trouve que le temps de réaction de la main jusqu’à la mouche est nettement augmenté ce qui pour les ombres demeure une cause de ferrage manqué car trop retardé, en tout cas sur ceux que je fréquente, très rapides à saisir puis relâcher la mouche. Cette remarque ou considération est invalide pour la pêche en nymphe à vue.

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->