Pollution de la Bienne, une honte pour le Jura !

C’est une honte, car rien n’a changé depuis la manifestation de mai 2012 à Jeurre qui dénonçait les problèmes de pollutions qui étaient déjà à l’origine de mortalités anormales de poissons dans la Bienne. “On est en train de laisser crever la rivière” constate excédé Charles Varenne, le président de l’AAPPMA la Biennoise, qui a porté plainte. Car depuis quelques jours, les poissons meurent de nouveau dans cette rivière du haut Jura, dès Morez et dont l’assainissement des eaux usées laisse vraiment à désirer. On se croirait en 1950 ou dans un pays sous développé, mais nous sommes bien dans le Jura en 2016. Honte aux élus locaux de ce département qui prennent les  touristes pour des pigeons : “le Jura, à voir sans modération”. C’est mieux qu’à boire sans modération, car l’eau de la Bienne est bue ! “Découvrez les richesses du Jura”, à condition de ne pas regarder en dessous des ponts… Ou encore “Jura l’inattendu”, qu’on ne peut plus à propos en la circonstance.

Les élus ne semblent toujours pas avoir compris qu’au delà de la pêche, sans doute pas assez chic ou pas assez rentable pour le département, l’eau du haut Jura est dans l’esprit des gens de bonne qualité. C’est le symbole des montagnes. Quand l’eau des montagnes est polluée, tout est pollué.

Régler des problèmes d’assainissement est du domaine du possible à condition d’en avoir envie. Malgré les Contrats de Rivières qui ont engloutis des dizaines de millions d’euros, la Bienne est toujours aussi immonde avec des stations d’épurations obsolètes voire en panne. On pourrait presque se demander dans quelles failles du karst a disparu cet argent public…  Sur la basse Bienne, Saint-Claude et en aval, les tuyaux qui déversent leurs contenus directement dans le cours d’eau se comptent par dizaines. Si on ajoute à cela le fait que la Bienne traverse (en plein milieu !) le Parc Naturel Régional du haut Jura, alors on constate que le décorum est un très mauvais pastiche !

Cet été, les touristes pêcheurs iront voir ailleurs, là où eau, poissons et pêcheurs sont un peu mieux considérés. La pêche sera sans doute fermée comme en 2012 et 2013 sur la basse Bienne.

Après tout, à quoi bon venir dans un département dont le sénateur, Gérard Bailly, a récemment voté pour les insecticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles et que l’on a pu voir dans l’émission d’Elise Lucet Cash investigation sur les dangers des pesticides disant  “les médias se croient tout permis !”. Le Jura paraît préservé. Il semble avoir échappé aux ravages du temps. Un immobilisme trompeur, géré par des élus d’un autre temps.

Une HONTE !

Photo © : La Biennoise.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->