One Up Shad – Le leurre surdoué de Sawamura

  • 66A One Up detouré copie
  • 66B one up spin broc

    Associé à un spinnerbait, le One Up fait du très bon boulot. Ce sont ses pulsations très particulières qui aident le leurre à être plus attractif.

  • 66C broc one up 2

    Dans les roselières et la plupart des herbiers, un One Up 5, 6 ou 7 pouces monté sur un hameçon texan Owner Beast séduit facilement les brochets. Sébastien Golly sur l’étang d’Hermeville dans la Meuse.

Les modes passent, le One Up Shad reste. Dans la grande famille des leurres souples, le Sawamura One Up shad s’est imposé comme incontournable depuis plus de dix ans. Les raisons de son succès sont tout autant liées à son efficacité qu’à sa grande polyvalence. Tout est bon dans le One Up, un leurre à tout faire et à bien faire. La preuve par six utilisations différentes.

De tous les shads, le One Up Shad de la marque japonaise Sawamura est de loin le plus vendu depuis une dizaine d’années. Car ce leurre souple sait tout faire. Et s’il se vend encore malgré son prix élevé et sa fragilité (surtout avec les brochets), c’est qu’il marche toujours très bien. Tous les bons pêcheurs de carnassiers connaissent obligatoirement le One Up, pour les touches qu’il procure et aussi pour sa grande polyvalence. Son arrivée en France fut un événement dans le petit monde des pêcheurs de carnassiers. Partout, on ne parlait que de lui, pour toutes les espèces et les détaillants se faisaient dévaliser, y compris par des acheteurs envoyés par des concurrents, pour leur consommation personnelle !
Son utilisation généralisée pousse parfois les pêcheurs de sandres et de bars à passer à autre chose, mais pour les pêches du brochet, de la perche ou du black-bass, ce leurre à tout faire rend de très grands services. Et avec le recul, on se rend compte qu’il n’est pas facile à remplacer.

De multiples qualités
En quoi le One Up se distingue-t-il des autres leurres souples ? Un shad imite vaguement par sa forme un petit poisson. Mais ce sont les vibrations émises lors de la nage qui font prendre vie à ce bout de plastique, qui à l’arrêt, n’est pas plus attractif qu’une fraise Tagada. Du célèbre bonbon, notre One Up reprend la consistance gélatineuse qui provoque des pulsations et des vibrations qui parlent aux lignes latérales des carnassiers. Leurre cylindrique, le One Up bénéficie d’une densité très proche de celle de l’eau, ce qui permet de l’utiliser dans certains cas sans avoir à le lester. Cette masse joue en sa faveur en lui conférant une nage naturelle équilibrée sans avoir recours à un excès de lest. Un One Up nage bien à plat et sa caudale pulse comme celle d’un petit chien content d’aller enfin se promener. Mais le plus étonnant avec ce leurre vient de sa capacité à séduire les poissons dans toutes les tailles, de 2 pouces (5 cm) à 10 pouces (25 cm). En petite taille et avec une tête de 5 g, notre shad bat de la queue frénétiquement, alors avec qu’en grande taille, le rythme est beaucoup plus lent.
Bien des pêcheurs sont séduits par l’attractant “trump” (c’était avant l’élection du président des Etats-Unis !) dont il est imprégné, mais il n’est pas du tout certain que cette poudre de perlimpinpin pousse les poissons à attaquer le leurre. Le One Up prend des carnassiers en premier lieu en raison de son action dans l’eau. Et la large gamme de coloris bien choisis dans les registres naturels ou fantaisies finissent d’en faire un succès planétaire. Car le One Up est disponible en 70 coloris, ce qui est unique.

One Up ou Gambler EZ ?
Si le One Up est de très loin le shad le plus copié, il faut savoir qu’il serait lui même une copie du Gambler EZ Swimmer (ou Big EZ en grandes tailles), leurre américain beaucoup plus ancien. Les formes sont parfaitement identiques à 3 millimètres près en grandes tailles, tout comme les résultats à la pêche avec certaines applications. L’avantage du Gambler est d’être beaucoup moins cher que le One Up (1,30 euros l’unité en taille 4 pouces contre 2,65 euros). Le EZ est un peu moins souple, donc plus solide. Il est conseillé pour la pêche du brochet car il se coupe et se déchire moins facilement que le One Up. Mais à l’inverse, pour les pêche très lentes en montage texan, le One Up nage mieux à faible vitesse, notamment en chute libre lelong d’un herbier par exemple en raison de sa plus grande souplesse. L’autre problème du Gambler vient de son attractant à l’ail. Forte et tenace, cette odeur d’ail de synthèse a poussé certains pêcheurs à revenir au One Up.

PARTAGER l’ARTICLE

Les commentaires sont fermés