Mouches de légendes : 8. La babarotte

Cette rubrique se destine au montage des mouches célèbres, aux indémodables modèles qui, aujourd’hui comme hier, font partie des incontournables que tout un chacun doit savoir monter convenablement. Ces mouches de légende font souvent appel à un tour de main très particulier, sans quoi il est impossible d’obtenir un résultat correct.

Plus connu sous le nom de hanneton des jardins ou hanneton horticole, Phyllopertha horticola n’est étrangement appelé hanneton des fougères que par les pêcheurs à la mouche. Ce petit hanneton de 8,5 à 11 mm de longueur fait partie de ces insectes saisonniers qui, une fois l’an, rendent les truites dingues ! Signalé dans toute l’Europe, dans le Moyen-Orient et jusqu’en Mongolie, Phyllopertha horticola est surtout connu en France des pêcheurs du Massif central. La babarotte, selon le nom que lui ont donné les pêcheurs auvergnats, éclot généralement en juin et en grandes quantités. Comme c’est souvent le cas en raison du cycle de vie des larves, du climat et des maladies éventuelles, certaines années sont plus propices que d’autres. Si vous allez pêcher en Auvergne au printemps, gardez une petite place dans votre boîte à mouches pour quelques babarottes, car si vous n’en avez pas lors d’une retombée, vous n’aurez plus qu’à manger la poignée de votre canne ! Cet insecte bien connu des pêcheurs des lacs de la Landie ou de Malaguet est également très apprécié des truites dans les cours d’eau de montagne de cette belle région.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->