Minor tactics. Major Skues

  • Skues

    Skues en 1935 sur son parcours d’Abotts Barton sur l’Itchen, où selon sa volonté, ses cendres furent dispersées en 1949.

  • minor-tactics
  • Eclosion-Ecdyonuridae-dans-le-nord-de-l-Angleterre-en-2017

    Eclosion d’Ecdyonuridae dans le nord de l’Angleterre en 2017. Ça laisse imaginer les conditions dans lesquels devaient pratiquer Skues et ses amis à la fin du XIXème siècle et au début du XXème !

Si Georges Edward Mackenzie Skues avait eu le tact de ne pas mourir le 9 août 1949 il aurait aujourd’hui 163 ans. Un bel âge. Né mortel-périssable, l’excellent homme n’eut pas cette opportunité et c’est à notre ami pyrénéen Joël Delas – bien vivant, lui – que nous devons de découvrir les Minor Tactics of the Chalk Stream (de 1910), texte jamais traduit en français et que Joël nous propose de rendre par Tactiques mineures pour les Chalk Stream.

Pourquoi mettre en lumière ce vénérable fossile ? Quelle actualité ?

Au début du siècle dernier, en Angleterre, la mouche sèche était la technique majeure pour les Chalk Stream ; pratique codifiée par Halford puis sacralisée par ses épigones. Gare aux hérétiques. En noyant ses mouches, Skues faisait alors figure de trublion : il pêchait sous l’eau et considérait avec aplomb que l’éthique pouvait y trouver son compte. Pretty shocking ! Entre l’élitisme de la mouche sèche et le prosaïsme de la mouche noyée pratiquée vers l’aval, l’auteur ouvrait une nouvelle voie originale : celle de la mouche noyée amont. Une voie toujours ouverte et peu explorée !

Le bibliophile trouvera dans cette traduction tardive, mais bienvenue, le récit de parties de pêche où les éclosions faisaient les beaux jours du contemplatif et comblaient la curiosité de l’observateur découvrant par hasard que les jours où les truites se nourrissent en surface tout en refusant les sèches, on peut réussir à les capturer en noyant une mouche un peu devant leur nez. On situerait aujourd’hui cette pratique entre la pêche en émergente et la nymphe légère.

Le lecteur féru d’histoire apprendra que la pêche à la nymphe révélée dans l’ouvrage le plus célèbre de Skues (La truite et la mouche, 1921) n’est pas apparue du jour au lendemain et que la pratique décrite

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->