Les rencontres techniques de Normandie Grands Migrateurs

Le 19 décembre 2019 ce sont tenues à Pont-Audemer (Eure) les quatrièmes rencontres migrateurs organisées par Normandie Grands Migrateurs. Destinée aux institutionnels et aux professionnels de l’eau, cette journée était néanmoins accessible à toute personne intéressée par le sujet des poissons migrateurs normands. Cette journée bien remplie fut l’occasion de faire le point sur les travaux en cours : arasements ou équipements de seuils dans le cadre de la continuité écologique, suivi en mer de poissons marqués dont on ne connaît encore que peu de chose sur les routes de migration, l’alimentation ou encore, en ce qui concerne la truite de mer, son activité nocturne et diurne en mer. Grâce à des capteurs qui mémorisent les écarts de pression, les scientifiques parviennent à connaître les mœurs quotidien de ces poissons.

Ce fut également l’occasion de faire le point sur la situation de la Sélune, dont le démantèlement des deux barrages a commencé. Quel avenir pour le saumon dans ce fleuve débarré ? Et quelles possibilités pour les pêcheurs ? Ce serait l’occasion de développer une pêche respectueuse de la ressource et bénéfique pour l’économie locale (guide de pêche, gîtes, restaurants), mais pour cela, un projet doit être présenté et soutenu par différents partenaires.

Ces rencontres techniques sont une occasion unique de réunir durant une journée l’administration (DDTM, AFB), des scientifiques (cabinets d’étude, INRA), des syndicats d’aménagement, fédérations de pêche et  collectivités. Autant de partenaires qui chacun à leur place, constitue une chaîne le long de la route des grands poissons migrateurs, du plus petit ruisseau, jusqu’en mer.

© 8’6

Les poissons migrateurs

PARTAGER l’ARTICLE

1 commentaire

  • janvier 6, 2020

    Bureau

    Super journée vraiment quand on s’intéresse au migrateurs, L’occasion d’en apprendre plus sur ce poisson je regrette pas d’y avoir été et il serait chaque année bravo à tous les intervenants cordialement Monsieur bureau

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->