Les pêcheurs demandant la démission des dirigeants de la FNPF

Alors que les activités “physiques et sportives” que sont le vélo de route, le VTT ou le jogging pratiquées seuls, dans la limite d’une heure et à moins d’un kilomètre de chez soi restent autorisées pendant le confinement automnal, les pêcheurs ont dû plier les gaules. Le président de la FNPF, Claude Roustan s’est exprimé hier sur YouTube dans une intervention que l’on peut qualifier de pathétique, qui ne justifie même pas le refus qu’a subi sa fédération. Il donne l’image d’un président qui ne défend pas les intérêts des pêcheurs, d’un président qui veut jouer les bons élèves auprès du ministre. Mais derrière, la colère gronde comme jamais, et c’est bien ce qui a poussé notre président national à s’exprimer. Un président visiblement touché, qui dit vouloir rattraper le coup mais un arrêté ministériel a été pris et il sera difficile de revenir en arrière.

Les pêcheurs veulent une fédération nationale qui engage un véritable rapport de force avec l’administration grâce à ses 1,3 millions d’adhérents. Pour beaucoup de pêcheurs cette mauvaise négociation s’ajoute au reste : pêcheurs professionnels qui font ce qu’ils veulent, ouverture de la pêche des carnassiers trop précoce pour certaines espèces (sandre, black-bass), cormorans qui continuent de piller les eaux douces, manque de fermeté récurrent alors que nous sommes en nombre d’adhérents la seconde plus importante fédération française. En agissant ainsi, les pêcheurs ne sont pas pris au sérieux et on voit le résultat. Alors bien-sûr que l’on ne fait pas ce que l’on veut, bien-sûr qu’il faut composer avec d’autres partenaires souvent beaucoup plus virulents que nous, bien-sûr qu’il faut se battre sur tous les terrains mais c’est précisément le rôle politique d’un président d’une fédération si importante.

Un mouvement vient d’être lancé sur le site Internet 1max2pêche pour demander la démission des dirigeants de la FNPF avec un mode d’emploi pour y parvenir. Il y est notamment proposé de ne pas prendre sa carte de pêche en 2021 en guide de protestation.

La FNPF semble ne plus être dans le coup d’une pêche qui évolue beaucoup plus rapidement que le renouvellement de ses dirigeants. Mais il ne faudrait pas non plus que la pêche soit dirigée indirectement par des vendeurs de matériel et leur course folle à la survie économique ou au profit. Les milieux naturels n’ont rien à voir avec le business et sur ce plan il faut un garde-fou.

Advienne que pourra…

 

PARTAGER l’ARTICLE

23 commentaires

  • novembre 26, 2020

    Jean-Paul Serre

    Ha oui et bien sur le covid et les pêcheurs seuls au bord de l’eau sont un grave danger pour rependre la pandémie, il faut bien mettre un masque pour pêcher au milieu d’un fleuve pour ne pas infecter les moustiques, ça me gave toutes ces conneries insensées.

  • novembre 26, 2020

    Jean-Paul Serre

    Je continue, je ne pêche qu’en Loire et maintenant par chez moi il est impossible de descendre à pied jusqu’à l’eau tellement il y a des broussailles arbustes et autres pousses et les algues qui envahissent la Loire au bord sur une 20taine de m et dans le courant au fond catastrophique, forcément les dirigeant derrière leurs bureaux ne peuvent pas se rendre compte de cet état catastrophique que deviennent les fleuves de France, je me demande même si ils ont déjà tenu une canne à pêche, bref 100€ pour les algues et les broussailles NON MERCI, dans le temps les cantonniers brulaient les berges et il y avait toujours autant de canards et autres animaux, j’espère que qu’un dirigeant lira ce message et essaiera de réfléchir à une solution fiable et sensée. MERCI

  • novembre 26, 2020

    Jean-Paul Serre

    Bonsoir, pêcheur depuis 55ans, j’ai vu au fil des ans le permis augmenter et le Loire se dégrader(je ne pêche qu’en Loire

  • novembre 24, 2020

    AUDEBERT

    Super les gardes pêches vont bosser pour une fois .

    Si on ne prend pas la carte de pêche.

  • novembre 23, 2020

    Geoffray Juillard

    Petite précision concernant l’article 1max2peche : Derrière le titre un brin provocateur, cet article montre qu’il est possible de changer les choses en investissant massivement les AAPPMMA et FDAAPPMA. Et en aucun cas il est mentionné le fait que ne pas prendre sa carte de pêche est une solution, bien au contraire.

  • novembre 23, 2020

    Bonnaud

    Ne pas payé l’abonnement de pêche je peut comprendre mais réfléchissez un peut dans ce cas de figure vous vous plaignez que 100€ c’est trop chers mais l’amende augmenter peut-être en 2021
    Une autre personne dit que les ecolos ne font rien au contraire la pêche est fermé c’est l’occasion de laisse la nature se reproduire, après tous se qu’on a fait de mal à cette nature qui en fait notre pation, on lui laisse juste quelque semaine de liberté à notre planète, donc certe je suis contre la fermeture de pêche, mais même si on crois qu’on a raison on se trompe toujours aussi bien les dirigents que ses adhérents, moi se que je retien de positif c’est qu’il y aurais sûrement plus de d’animaux aquatique car on perturbé moin leurs système
    Essaye de voir positif derrière tous ses côtés négatif de la bêtise humaine

  • novembre 22, 2020

    CHEVALLIER

    Salut à tous,

    Mon intervention peut surprendre, car je ne pêche pas en eau douce*, mais je suis un fervent engagé de la pêche eb mer, de la préservation des espèces et de la modernisation des compétitions dans ce même milieu.
    Je comprends pleinement la grogne des pêcheurs et le ras le bol de voir leur loisir livré à l’immobilisme (limite « régressisme ») des élus et du système !

    Pour faire bouger les choses, il serait peut-être opportun d’ouvrir une autre voie, mais pour cela il va falloir vous mettre au charbon. En effet, si des règles électorales et démocratiques existent, un président ne peut pas se soustraire à une demande globale qui remonte par étape.
    Lors des prochaines AG, vous devez participer et exiger que l’ordre du jour prévoie un vote pour élire le bureau et un autre juste après pour demander l’organisation d’un référendum (dont vous fixerez les tenants et aboutissants : démission des instances diverses et variées, refonte du système électoral,…)
    Ca il va falloir le réfléchir en amont et le ficeler avec des juristes (quelques annonces pour trouver ça dans vos troupes en mode bénévole), fédérer et motiver les troupes pour qu’elles aillent massivement voter, etc. Du taf en perspective, mais l’assurance de faire bouger les lignes rapidement et efficacement !

    De fait si toutes les AAPPMA votent à la majorité la demande de tenue d’un référendum, il sera compliqué pour la fédé de ne pas accéder à la demande de « la base ».

    Je n’ai pas du tout travaillé ce sujet et sa faisabilité, mais c’est une piste qui me semble réalisable 😉

    Un président d’asso qui consacre des centaines d’heures par an à faire bouger les lignes et qui ne se cache jamais derrière l’anonymat
    Arnaud CHEVALLIER « SKF »

    *si je ne pêche pas en eau douce, c’est la faute à un contrat « moral » avec ma femme : elle souhaite que je passe un peu de temps à la maison ^^ 😀

  • novembre 22, 2020

    STBA

    Bonjour, merci à monsieur Boisson de relayer la demande de ne pas prendre son permis de pêche pour l année 2021 !! Vous allez mettre les gardes pêche particulier en porte à faux avec de telles propositions !les gardes sont assermentés, ils doivent faire respecter des textes de loi comment vont il faire ? Monsieur, Je vous préfère dans la rédaction d autre ouvrage bien plus instructifs… De plus vous inscrivez dans votre article : “les pêcheurs réclament…” il est plutôt judicieux d écrire :”des pêcheurs réclament… Un journaliste quel qu il soit ne doit il pas rester dans un rôle d information et non de déformation ? Je ne pense que C est de cette façon que l on puisse faire évoluer la pêche en France ! Je pense qu il vaut mieux que les pêcheurs s impliquent un peu plus dans leurs aappma et participe massivement aux élections de leurs bureaux, qui découleront des élections à la fnpf..

  • novembre 22, 2020

    phil

    Payer une carte pour nourrire nos dirigeant a leure coktail ca fait mal

  • novembre 22, 2020

    Pikerman

    A quand la fin de la pollution de nos petits fleuves par les éleveurs de porcs notamment, et les agriculteurs, en général ? A quand la fin des pompages intempestifs ? A quand la bordure de 10 m de pâture non traitée le long de tout cours d eau?
    Que font les écolos ? Pensez y lors des prochaines élections !

  • novembre 22, 2020

    tabouket

    Perso je ne prendrai pas ma carte en 2021 et irai a la peche quand même.
    Payer 100 euros un carte je trouve ça indigne.
    Sachant que les lac en espagne c est 5 euros l annee et de date a date .
    Et voir comment le reste est organisé c est lamentable raz le bol d etre une vache a lait.

  • novembre 22, 2020

    Adrien

    Bonjour,
    Toujours sur le même sujet, un article qui donne une autre vision de la situation. A lire jusqu’au bout ! http://www.truites-et-cie.fr/article/billet-humeur/leurre-mouche-toc/un-bien-triste-chapitre-pour-la-peche-associative-en-france
    Adrien

  • novembre 22, 2020

    Yanlang

    Une question me brûle: “qui et pourquoi remplacer nos dinosaures en place”.
    Parceque d’aucuns prétendants n’ont pas le caleçon super propre.
    Le très ancien carpiste, que j’ai été, se rappelle de la pathétique tentative d’une marque, une sous-fédération et quelques stars auto-proclamée, d’assortir la pêche de nuit à une licence.
    Pour moi, il y a pas mal d’acteurs qui se sont discrédités, ne serait-ce que par leurs proximités avec le monde mercantile.

  • novembre 22, 2020

    Pilato

    Bonjour
    Je suis tout à fait d’accord pour une carte gratuite ou moins 50% pour 2021 il faut penser aussi à ceux qui ne pêchent que le week-end
    Jean

  • novembre 22, 2020

    Christophe

    Et le permis de pêche est-ce qu’il sera moins cher en 2021 car en 2020 j’ai péché 6 mois au total avec le confinement et on m’a pas parlé de remboursement je trouve ça inadmissible, j’ai l’impression de passer vraiment pour une vache à lait, surtout que je vois pas le problème d’aller à la pêche tout seul avec ma canne à pêche je risque pas de contaminer qui que ce soit

  • novembre 22, 2020

    thierry

    commençons par une petition

  • novembre 21, 2020

    Sidoine

    Un exemple à suivre et là je vais parler du timbre halieutique cette usine a gaz dont c’est sortie la lozére.
    pourquoi : car ils ont des AAPPMA
    Qui fonctionnent elles se serrent les coudes ils ne se tirent pas la bourre entre eux et ils vont dans les AG eux,
    ont-ils pour autant moins d’argent Non
    On peut donc faire le même système au niveau National
    On à pas besoin de tour d’ivoire à Paris on peux fonctionner différemment avec un seul but
    Protéger la Nature
    Arrêter d’être de connivence avec EDF et les autres qui nous vende de l’électricité verte au dépend de là faune et de la flore aquatique (Débit quand ils ont besoins de l’eau sans respecter un niveau mini , car il n’y a pas que les agriculteurs il y a toute ces multinationales qui vont construire des micro centrale sur nos rivières eux ils s’en foutent des poissons ceux qu’ils veulent c’est de l’eau.
    Pour faire du business.
    Je suis très heureux qu’il y ai une rébellion ça fait plaisir de ne pas se sentir seul

  • novembre 21, 2020

    Philizot

    Bonjour nous les pecheurs sommes des vaches a lait
    Une fois la carte acheter plus personne nous connait au niveau nationnal et au niveau departemental quel incompetence virons tous ça personne ne nous defends

  • novembre 21, 2020

    Windendael

    Juste quelques questions… qui prend les décisions pour préserver les petits ruisseaux les rivières les fleuves. (les préfets..) Les appma la fédération de pêche française il serait temps que des gens sérieux et honnêtent se préoccupent de l’eau et du milieux aquatique. Surtout pas le monde agricole qui détruit sans scrupules les milieux je pense aux céréaliers éleveurs ect ils n’ont aucun respect des valeurs paysanne ce sont des entrepreneurs qui empoisonnent et cela ils ont pignons sur rue !….
    Commençons à remettre de l’ordre là où les problèmes existent ont les connais et il faut faire le pas.
    Pour l’avenir de la biodiversite
    Pour nos enfants et pour reprendre la main sur l’essentiel la vie…. Et merci à toutes les bonnes volonté qui travaillent dans le bon sens heureusement beaucoup s’implique pour faire bouger les choses
    Mais alors qu’il est dur de changer des habitudes…

  • novembre 21, 2020

    Philippe Boisson

    Bonjour Julien,
    Je faisais allusion au souhait de certains de pratiquer un alevinage massif pour servir le business. Et c’est de cela que le milieu naturel n’a pas besoin, en tout cas pas de façon aveugle et généralisée. Quant à 8’6, il fonctionne quasiment sans publicité des marques de matériels, car ces marques ne se retrouvent justement pas dans notre ligne éditoriale.
    Cordialement, Philippe Boisson.

  • novembre 21, 2020

    Anonyme

    Sur 1max de pêche, il y a bien un encart qui fait mention de la non cotisation pour l’an prochain…

    Mais vous oubliez de préciser qu’il est mentionné que ce n’est pas une solution viable, surtout pour les fédérations départementales et les appma locales…

    La seule vrai solution, c’est que les pêcheurs s’engagent dans le milieu associatif.
    C’est la solution mais les résultats ne se verront pas de suite, surtout si on garde ce système pyramidal…

  • novembre 21, 2020

    Thiery

    1.3millions d’adhérents hors pêcheurs de loisir de bord de mer…. Marre des aappma qui ne font absolument rien dans nos secteurs, marre de la fnpf qui est devenu obsolète et qui est d’un ancien temp révolu…. Marre de voir des remise de médailles aux même qui nous critiquent et qui veulent nous voir fermé la pêche….

  • novembre 20, 2020

    blanc julien

    Faisant partie des “vendeurs de matériel à course folle à la survie économique ou au profit” sans qui votre magasine n’existerai probablement pas soit dit en passant. Je me permet de remettre l’église au milieu du village. Bon nombre d’entre nous avons choisi ce métier par passion plus que par avidité, et sommes soucieux du devenir des milieux aquatiques tant pour notre loisir que pour notre précaire “business”. De plus force est de constater que les pêcheurs, malgré les changements de modes de consommation sont malgré tout plus dans les magasins que dans les Assemblées Generales et dans les kiosques…Je pense également que nous partageons majoritairement la même vision que vous de la gestion des milieux aquatiques et que nos intérêts sont communs. Joignons donc nos efforts plutôt que de gaspiller temps et énergie à de vaines querelles. Les freins à l’évolution de la pêche sont bien identifiés, à nous conjointement de motiver les pêcheurs à se rendre au AG électives de leurs AAPPMA afin d’enclencher enfin ce changement indispensable. Cordialement, Julien Blanc

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->