Le Chéran : Trois bassins supplémentaires sur la passe à poisson du seuil de la Capetaz

Les travaux de réalisation de trois bassins supplémentaires ont démarré sur la passe à poisson du seuil de la Capetaz à Alby-sur-Chéran. Dans le cadre de ses missions, le Syndicat mixte interdépartemental d’aménagement du Chéran (SMIAC) exerce une surveillance des ouvrages réalisés dans le cadre du contrat de rivière Chéran. Le Chéran à l’aval du seuil naturel de Banges (commune d’Allèves), ne présente que trois ouvrages artificiels. Des projets d’effacement (suppression des ouvrages) sont engagés sur les deux seuils situés en aval sur les communes de Rumilly, Boussy, Sales et Marigny-Saint-Marcel pour répondre aux objectifs de restauration de la continuité écologique. A moyen terme, le seuil de la Capetaz, à Alby-sur-Chéran (propriété de la commune d’Alby-sur-Chéran) sera donc le seul obstacle artificiel équipé d’une passe à poissons jusqu’au seuil naturel de Banges. Les observations de terrain de la passe à poissons (réalisée en 1998) qui équipe ce seuil, ont mis en lumière un dysfonctionnement de l’ouvrage, qui ne permet plus aux truites sauvages de remonter vers leurs sites de reproduction en amont du Pont Vieux, lorsque les débits du Chéran sont à l’étiage. Le Chéran subit depuis la fin des années 90 une baisse de près de 30 % de son débit moyen annuel et limite ainsi les possibilités de franchissement de cet obstacle artificiel pour les truites sauvages, qui sont un indicateur précieux de la qualité de l’eau du Chéran. Après une première phase d’étude réalisée en 2015, et après mise à disposition de l’ouvrage par la commune d’Alby-sur-Chéran, le SMIAC a engagé début septembre des travaux de reprise de la passe à poisson pour l’équiper de trois bassins supplémentaires afin de répondre aux objectifs réglementaires liés à la continuité piscicole.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->