Exploration métatarsienne

  • montage-mouche-patte-chevreuil
  • poils-de-cervide

    A gauche, des poils d’oreille, au milieu les poils de patte et à droite les poils de dos chevreuil. On distingue des diamètres et des couleurs très différentes. On remarque également les pointes courtes des poils de patte au niveau de la glande métatarsienne. Ces poils ne remplacent pas les autres, mais les complètent pour des mouches différentes. Ci-dessous : la zone intéressante, au niveau de la glande métatarsienne ne mesure que 5 ou 6 cm de diamètre.

  • Comparadum

    Comparadum

Un des plus grands spécialistes du montage avec des poils de cervidé, Edouard Zauner, nous a réservé l’exclusivité de sa trouvaille. Une partie du chevreuil dont personne n’avait remarqué qu’à cet endroit, de quelques centimètres carrés, les poils ne sont pas ronds mais plats, qu’ils sont très réguliers et prêts à l’emploi. Les mouches qu’ils permettent de réaliser sont également nouvelles, avec des poils dont la section se situe entre celle des poils d’oreille et celle des poils du dos de l’animal. 

On croyait avoir tout vu en matière de poils de chevreuil. Après les poils de dos, d’oreille, de bois en velours, la bête nous dévoile une partie oubliée de son corps velu, au niveau des glandes métatarsiennes, derrière les pattes arrière de l’animal. Et le découvreur n’est autre qu’Edouard Zauner, l’inventeur du Dubspeed, spécialiste des mouches en poils de chevreuil (voir 8’6 n° 10). Edy vous a réservé l’exclusivité de cette trouvaille étonnante. C’est bien connu, les poils de chevreuil sont creux et de section ronde, mais nous ne savions pas que cela n’est pas le cas partout sur l’ongulé. Au niveau de la glande métatarsienne, la patte arrière du chevreuil présente une petite boule d’environ quatre à cinq centimètres de diamètre aux poils plus foncés que sur le reste de la patte et d’une texture bien différente de celle des autres poils sur l’animal. D’ailleurs, il ne faut pas confondre cette zone avec une autre située un peu plus bas sur la patte, que l’on appelle le “faux sabot”, avec non pas une, mais deux petites boules où les poils sont clairs et non foncés. Sur l’ensemble de la petite boule qui nous intéresse, les poils ne sont pas ronds mais plats, tout en étant creux. Ces poils sont courts, d’un bon centimètre et impeccablement rangés, alignés comme autant de petits pinceaux qui attendent le client dans une boutique. Il n’y a plus qu’à se servir. En ce qui concerne la section, ces poils se situent entre les gros poils de dos et les fins poils d’oreille. Ils conviennent pour de nombreux montages. Les sedges bien sûr, sous toutes leurs formes, mais aussi de nombreux autres modèles d’éphémères, de plécoptères, de “terrestres” divers et variés. Des pointes courtes Les poils de chevreuil sont de nos jours indispensables pour certains montages, car ils sont imitatifs et creux, ce qui facilite grandement la flottaison des mouches, mais,

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->