Et si la rivière redevenait un atout ?

Depuis le 1er janvier 2018, le produit de la taxe GEMAPI (gestion des eaux, des milieux aquatiques et de la prévention contre les inondations) ainsi que les compétences reviennent aux communautés de communes. Un petit livret vient d’être édité à l’intention des décideurs afin de les informer, sous forme d’exemples précis, de l’intérêt et de la façon de restaurer les rivières. Car on peut en effet craindre le pire en matière de renaturation de la part d’équipes qui ne sont en théorie en rien compétentes. Le risque étant de voir réapparaitre de vieux démons. Ceux qui depuis plus d’un siècle ont transformé des rivières en fossés curés à la pelleteuse, d’autres en canaux, et n’ont rien régler en matière d’inondation. Car c’est bien cette dernière partie de l’acronyme, la prévention des inondations, qui sera la préoccupation première de nombreuses localités.

https://fr.calameo.com/read/003315611fe0355672ada

 

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Commenter avec wordpress

Vous devez vous CONNECTER Pour poster un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->