Elections aux Etats-(Dés)unis d’Amérique, pourquoi les pêcheurs doivent voter Biden

Alors que rien n’est joué, les élections présidentielles aux Etats-Unis font craindre une ré-élection de Donald Trump. Dans une hystérisation totale, la campagne révèle un pays complètement divisé qui a perdu toute capacité à débattre, à échanger, bref à faire preuve de tolérance et de dicernement. Pour nous pêcheurs, naturalistes, amoureux des grands espaces sauvages américains, pour les amérindiens, une ré-élection d’un Donald Trump cette fois complètement débridé car il s’agirait de son dernier mandat, signifie entre-autres le massacre des terres publiques, que le président offre déjà sur un plateau à des entreprises privées pour l’exploitation massives de gaz divers, de charbon et de pétrole. L’indépendance énergétique des USA est en marche depuis la fin des deux guerres du Golf (1991 et 2003). Il est tout à fait probable que s’il venait à être élu, Joe Biden continuerait également sur cette voie. Nous pouvons simplement espérer qu’il le fasse d’une façon moins systématique et pas sur des lieux qui devraient être conservés comme des sanctuaires naturalistes ou sur ce qu’il reste des terres laissées aux peuples amérindiens. Dans sa campagne, Joe Biden dit vouloir réduire la facture énergique en faisant construire un million de bâtiments efficients, il veut également développer la voiture électrique et les énergies renouvelables. Les énergies fossiles pèsent 62 % dans la production d’électricité au niveau national. Joe Biden souhaite ramener ce chiffre à 0 en 2035. S’il est élu, aura-t-il la majorité au Sénat et à la chambre des représentants du Congrès ? Probablement non, car pour l’heure le score entre les deux candidats est très serré. La consommation d’énergie chez l’Oncle Sam reste le fond du problème, dans un pays qui a la culture du V8 et de l’essence qui coule à flots (de gallons de 3,7 l). Que faire sinon relire Walden, ce pamphlet de la société occidentale écrit en 1854 par le visionnaire Henry David Thoreau ?

 

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->