Boycott

C’est le genre de boutique à Bobos bio comme on en trouve à Paris et dans quelques autres villes de France. Celle-là est l’antenne d’une maison respectable et respectée qui consacre depuis trois générations  son énergie et son talent au foie gras et au saumon. Une  boutique dont les clients se piquent de nutrition respectueuse de l’environnement, de bonnes pratiques écologiques, de comportements locavores. Une boutique complice de ceux qui sont en train de faire disparaître les derniers saumons sauvages du gave d’Oloron.

Explication : quand vous demandez  du saumon fumé au comptoir de cet établissement on vous demande si vous en voulez du sauvage ou de l’élevage.  ( les deux coûtent un bras mais pas le même bras.) Si vous répondez « sauvage » on vous donnera le choix entre du saumon de ligne de la Baltique ou du saumon de l’Adour.

Vous donner le nom du fournisseur reviendrait à lui faire de la pub. Je voudrais juste que les clients de ce genre d’établissement comprennent qu’ils se rendent complices de l’anéantissement de la dernière vraie souche sauvage de saumons français.

Pour que la quinzaine de pêcheurs professionnels qui les pêchent au filet dans l’Adour contre toute logique économique, écologique et politique, renoncent au pillage il faut qu’ils n’y trouvent plus leur compte.

Il faut donc boycotter le saumon de l’Adour. Dites-le autour de vous et parlez-en à votre député. Vous pouvez même ajouter qu’il est salement pollué. (Un petit fake pour une grande cause.)

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->