Bar : Sondages bidons

La thèse doctorale d’un chercheur de l’université européenne de Bretagne, thèse largement prise à son compte par l’Ifremer indiquait pour 2004 un tonnage attribué à la pêche de loisir supérieur à celui de la pêche professionnelle (plus de 6000 tonnes contre 4690). Le point de départ de l’évaluation était une rafale d’enquêtes téléphoniques confiées à l’institut BVA. Dans un premier temps le questionnement faisait partie de ce que l’on appelle un omnibus dans le jargon des sondeurs et qui revient à insérer un chapitre bar dans un ensemble de questions sur tous sujets appliqué à un échantillon représentatif de 1000 personnes . Les résultats n’ont pas dus être terribles puisque l’Ifremer a décidé alors de lancer en 2004 une autre rafale de sondages, 14 au total, répartis entre mars 2004 et janvier 2005 sur des échantillons de 1000 personnes.

Un pêcheur de loisir contributeur était une personne qui avait prélevé au moins un kilo de bar ou avait ciblé (sic) cette espèce en 2004. Sur les 14 054 personnes interrogées 310 étaient entrées dans l’une de ces deux catégories. Suivaient une série d’équations d’extrapolation aboutissant à une population de 900 000, soit 1 Français sur 50 en état de tenir une canne à pêche. En comptant les veuves, les centenaires et les paraplégiques … La suite était du même tabac : on partait des déclarations de l’échantillon (les 310 personnes) pour dire que 69% d’entre elles déclaraient prélever au moins 5 kg de bars par an dont 17 % plus de 10 kg. Et c’est comme cela que quelques équations plus tard l’Ifremer par la voix de ce chercheur évaluait les prises annuelles de l’année 2004 dans une fourchette de 6020 tonnes à 10 668 tonnes, avec répartition par région et mode de pêche. (la seule chasse sous marine étant créditée de plus de 400 tonnes de captures, une production supérieure à celle de la Hollande aujourd’hui !) Sans commentaire.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Commenter avec wordpress

Vous devez vous CONNECTER Pour poster un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->