5 incontournables en poils de chevreuil

Plutôt desservi par un aspect rêche et grossier, le poil de cervidé fut longtemps rejeté par bon nombre pêcheurs à la mouche. Sa manipulation à l’étau n’est pas des plus simples et on en met partout car les morceaux de poils se collent sur tous les supports par électricité statique, obligeant le monteur à sortir l’aspirateur. Avec un tel CV, difficile de se faire sa place, d’autant qu’au départ, le poil des animaux de la famille de Bambi servait principalement à confectionner des grosses mouches sèches pour la pêche du saumon au Québec (les bombers) et des gros streamers à truite pour les rivières du Montana. Mais depuis ces temps désormais éloignés, les choses ont bien changé !

Les mouches imitant des sedges ou des éphémères en poils de cervidés viennent des Etats-Unis et d’Angleterre. La première à être connue en France il y a maintenant plus de trente ans nous vient justement d’Angleterre. Elle est connue sous le nom de Goddard segde. En réalité son véritable nom est la G and H sedge, ou GH sedge, car cette création étonnante nous vient de John Goddard et de Henry Cliff. Les deux pêcheurs, passionnés d’entomologie, ont passé beaucoup de temps à observer des trichoptères et plus particulièrement leur impact une fois posés sur l’eau, ainsi que la façon dont certaines espèces nagent véritablement à la surface de l’eau pour rejoindre la rive une fois écloses. Le montage de la G et H est directement inspiré des bombers, car les poils sont répartis de la même façon à 360°. Cela donne une mouche quasiment insubmersible, qui flotte très haut sur l’eau et qui crée un sillage sur l’eau très attractif lorsqu’elle est draguée en surface à la tombée de la nuit. Le poil de chevreuil, animal très commun en France comme en Angleterre, convient parfaitement pour monter ce sedge et la plupart des mouches en poils de cervidés pour la pêche de la truite et de l’ombre. Pour être précis, sachez que le chevreuil (roe deer, en anglais) est un animal à part entière. Ce n’est donc pas le petit du cerf (son petit est le faon) comme on l’entend dire parfois. La femelle du chevreuil est la chevrette et non la biche, qui est celle du cerf. Vous me suivez ? Les pêcheurs américains utilisent des poils d’autres cervidés comme ceux du cerf de Virginie et de différentes sous-espèces rassemblées sous l’appellation vernaculaire de “cerf à queue blanche”, car outre-Atlantique, il n’y a pas d’équivalent de notre chevreuil européen.

Chevreuil d’été ou d’hiver ?

La teinte du chevreuil change au cours des saisons. En été, son pelage brun tire sur le roux, alors qu’en hiver il fonce et tire sur le brun grisâtre. On pourrait penser que les pêcheurs à la mouche ne disposent que du pelage d’hiver car, c’est bien connu, la chasse est ouverte en hiver. Mais les tirs d’été à “l’approche” sont aussi autorisés. Ils visent à réguler des animaux trop nombreux sur un territoire ou des animaux blessés. Les poils de chevreuil disponibles en fly-tying proviennent des pays de l’Est où les deux modes de chasse sont pratiqués. Dans tous les cas, de grosses différences de teintes existent, même parmi des animaux tués en hiver ou en été dans un même massif forestier. Et tant mieux, car cela permet d’avoir sous la main du chevreuil clair, du plus foncé et du carrément foncé pour va

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->