Les Swimbaits rigides

6. Spro BBZ 1

L’un des tout premiers gros swimbaits articulés, apparu il y a environ cinq ans. Il n’a pas pris une ride. La nage est surprenante : on dirait une truite de 20 cm en état d’ébriété ! Un leurre idéal pour faire bouger les très gros brochets. Très ludique et spectaculaire, même s’il fait souvent bouger les gros brochets sans pour autant les décider à attaquer systématiquement.

Conseils d’utilisation :
Prévoir une canne extra heavy mais aussi d’action progressive pour permettre de lancer ce leurre très lourd. Un ensemble casting est ici obligatoire, vu le poids du leurre. La récupération se veut lente et régulière. Le BBZ 1 s’occupe du reste !


7. Castaic Rock Hard

Un leurre qui fait l’objet de la fiche leurre de ce numéro. Un concurrent direct du Spro BBZ 1, de taille équivalente (20 cm). La nage est encore plus souple sur ce poisson nageur en quatre sections. Elle se veut hésitante et louvoyante. La plupart des attaques sont observables à vue pour peu que l’eau ne soit pas trop trouble. Spectacle garanti. Son prix élevé le réserve aux passionnés de beaux swimbaits articulés.

Conseils d’utilisation :
Avec ses 112 g, le Rock Hard est un leurre hors normes qui demande un matériel adapté (casting) prévu pour lancer et animer un tel poids. Nage en S caractéristique des leurres de ce type. Tout se joue sur la vitesse de récupération qu’il ne faut pas hésiter à varier. A part ça, il nage très bien tout seul.

8. Buster jerk

Un gros leurre en bois en forme de semelle de chaussure. Leurre suédois, le Buster Jerk passe également pour un incontournable dans tous les pays nordiques. Non articulé et faiblement coulant, son action dans l’eau est essentiellement composée de longues glissades latérales. Il s’agit d’un des swimbaits les plus copiés actuellement. Il existe en deux tailles : 15 et 19 cm.

Conseils d’utilisation :
Les arrêts entre chaque tirée sont inévitables, car sont eux qui permettent au leurre de repartir en glissades et déclenchent ainsi les touches. Le Buster Jerk pêche donc lentement… mais sûrement !


9. Illex Freddy Cat Walk 170

Nage en S caractéristique pour un leurre qui compte de nombreux adeptes et qui a à son actif une ribambelle de gros, voire de très gros brochets. Si les pêcheurs français ont eu du mal à passer aux leurres de plus de 12 ou 14 cm, le Freddy a incontestablement servi de transition. On doit cette évolution en grande partie au créateur du Freddy, Hirochi Takahashi, qui a réussi à nous convaincre. Existe en version 12,5 cm qui permet une utilisation avec une canne conventionnelle (puissance medium heavy ou heavy). Son grand frère, le Super Freddy, propose une nage en S ample et souple, due à son corps haut en trois parties.

Conseils d’utilisation :
Un leurre légèrement coulant, à faire nager lentement pour qu’il s’exprime. On peut toutefois l’accélérer et le ralentir. Comme tous les swimbaits, le Freddy Cat Walk est idéal pour passer au-dessus des massifs d’herbiers. A utiliser de préférence dans moins de deux à trois mètres d’eau (immersion assez lente).


10. Lucky Craft Real Bait 160

Différent de bien des swimbaits, le Real Bait est en effet muni d’une bavette. De ce fait, il ressemble plus à un gros jerkbait, mais l’articulation de son corps rend sa nage plus coulée que celle d’un leurre dont le corps est rigide. Un modèle à part.

Conseils d’utilisation : idéal pour faire de la prospection au-dessus d’un massif d’herbiers, car il faut le laisser faire un récupérant de façon régulière, canne basse.


11. Salmo Slider 120

Le swimbait dont la forme est la plus haute du marché. Cette particularité en fait un champion des grandes glissades aléatoires qui plaisent aux brochets. Ce leurre compte de très beaux coloris naturels qui ont leurs fidèles.

Conseils d’utilisation :
Le Slider n’aime pas être contrarié. N’essayez pas de le guider, il fera le contraire ! C’est pour ça qu’il déclenche des attaques. A ramener lentement sans le brider pour qu’il puisse partir où il veut.

12. Savagear Freestyler

Ce gros swimbait en bois est un leurre récent, mais qui s’est imposé dès sa sortie. Très belle qualité de nage que l’on peut faire varier facilement.

Conseils d’utilisation :
Jerks longs et poses sont la base de fonctionnement du Freestyler.

13. Savagear Deviator Belly Up

Encore un champion des longues glissades en raison de sa forme très particulière qui reprend celle du Salmo, bien que plus étendue. Un très bon modèle.

Conseils d’utilisation : le Deviator Belly Up ne s’exprime qu’à la condition de détendre la bannière lors des temps de pose pour qu’il puisse partir sur les côtés.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->