Pays de la Loire : la région se porte partie civile dans le dossier Aprochim

La commune de Grez-en-Bouère en
Mayenne a connu une pollution au PCB entraînant un dépôt de plainte de la part
d’associations de riverains. Le coupable ? Une usine de traitement des
déchets dangereux gérée par Aprochim, une filiale du groupe Chimirec. Des
traces de PCB ont été trouvées dans les exploitations des agriculteurs voisines
de l’usine. Plusieurs plaintes ont été déposées auprès du parquet de Laval qui
a depuis ouvert une information judiciaire. La région Pays de la Loire a
annoncé dans un communiqué du 6 janvier qu’elle se porterait également partie civile
afin d’avoir accès à la procédure et d’afficher sa solidarité. « Dans cette
affaire, le préjudice le plus dramatique est d’abord matériel et moral, pour
les riverains et les agriculteurs du secteur, mais il concerne également notre
patrimoine naturel, dans la durée
»
explique Jean-Pierre Le Scornet, vice-président du Conseil régional,  et président
de la commission aménagement du territoire et environnement (en photo).
Rappelons que les PCB
sont interdits en France depuis 1987. Ces
contaminants environnementaux sont présents dans de nombreux bassins versants en France et ailleurs.

Photo : © Région Pays de la Loire

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->