Thierry Haart, l’art de la précision

Haart est sans doute un nom prédestiné à la fabrication des moulinets de pêche à la mouche. Si les jeunes générations de pêcheurs ne font pas le rapprochement, les plus anciens sont autorisés à se poser la question d’un éventuel rapport entre l’homme qui nous intéresse ici et Ari T. Hart, le créateur des fameux moulinets ATH. Ainsi, Thierry Haart fabrique lui aussi de façon artisanale des moulinets, pas n’importe quels moulinets, uniquement sur commande et uniquement des pièces numérotées.

Usineur, fraiseur et tourneur de formation, Thierry Haart est également un vrai passionné de pêche à la mouche, tout comme sa femme Odile. Notre homme aime les défis techniques posés par ce genre d’engin. D’autres tout aussi passionnés que lui, et pas des moindres, ont tenté de repousser les limites de la résistance des matériaux, du gain de poids et de la capacité à récupérer rapidement la soie. L’idée de créer un moulinet très léger, à grand arbre et démultiplié, est devenue obsessionnelle, il y a un peu plus d’une dizaine d’années, dans l’esprit bouillonnant de Thierry. Les moulinets Haart sont très différents de ce que l’on trouve parmi ceux issus de l’industrie. Les axes tout comme le guide fil sont en titane, matériau ultraléger et très résistant, le bâti et la bobine sont en alliage d’aluminium et le revêtement est à base de poudre de titane (une des très rares étapes qu’il sous-traite), assurant une résistance bien supérieure à une classique anodisation. C’est ce qui donne cette teinte vert grisâtre aux pièces ainsi traitées. L’alliage d’aluminium utilisé propose une résistance exceptionnelle, qui autorise une grande finesse d’usinage. Le choix de ces matériaux a permis un gain de poids substantiel qui a donné à l’artiste la possibilité de se concentrer sur l’essentiel, le système démultiplicateur. Celui-ci est protégé par un brevet d’invention sur l’agencement mécanique.

Extérieurement, la simplicité de ce système surprend.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->