Lunettes polarisantes : enfin des solutions pour les porteurs de lunettes

La vie des pêcheurs à la mouche bascule quelque peu lorsqu’il devient nécessaire de porter des lunettes en permanence. Le port de lunettes polarisantes devient alors un casse-tête car très peu de solutions sont satisfaisantes. Un opticien français s’est penché sur ce problème pour un résultat très encourageant.

Par Philippe Boisson

Les porteurs de lunettes de vue rencontrent tous les mêmes problèmes lorsqu’il s’agit de choisir une solution pour continuer de pêcher à vue avec des verres polarisants. Les clips avec pinces sont très décevants en raison du système de maintien qui empiète nettement sur le champ de vision. Lourdes, encombrantes et glissant sans cesse sur le nez, les sur-lunettes se traînent une mauvaise réputation méritée. Si certains opticiens proposent des lunettes de vue aux verres polarisants, très rares sont ceux qui vous permettent de les choisir en verre jaune clair ou jaune olive, couleur lumineuse préférée des pêcheurs de truites et d’ombres. Opticien à Courbevoie (Hauts-de- Seine), Frédéric Leclercq s’est penché sur le problème. Il a choisi de développer plusieurs formules destinées spécifiquement aux pêcheurs sportifs. Plusieurs solutions ont été retenues. Tout d’abord, un modèle “2 en 1” composé d’une paire de lunettes à verres progressifs incolores sur laquelle viennent s’aimanter des lunettes (sans branches) polarisantes.

J’ai pu tester ce modèle qui avait été fait à ma vue. L’installation des verres polarisants se fait instantanément et une fois en place, l’ensemble tient parfaitement. La couleur des verres affiche un jaune olive suffisamment clair, qui convient bien quel que soit l’état du ciel. La polarisation est d’une efficacité comparable à celles des meilleures lunettes polarisantes du marché. Ce principe reprend celui des clips, à la différence qu’absolument rien d’anormal n’apparaît dans le champ de vision. La monture proposée est en titane, un matériau dont la légèreté rend l’ensemble très supportable. De plus, leur conception à “mémoire de forme” fait qu’elles reprennent leur position initiale naturellement après une torsion. Les branches sont terminées par des protections en silicone qui évitent le glissement.

Ce modèle est particulièrement attirant en raison sa rapidité d’installation, de la discrétion des clips et de la qualité de ceux-ci, qui sont en verres organiques. Un matériau en résine solidifiée, moins sujet aux rayures que le polycarbonate et sensiblement plus léger que le verre minéral. Par ailleurs, Frédéric sera prochainement en mesure de proposer des lunettes polarisantes à verres progressifs jaunes qui devraient être disponibles dans le courant de l’année. Autre produit qui complète l’offre, des lunettes adaptées à la vision de loin et munies de loupes pour la vision de près. Un modèle moins onéreux que les verres progressifs et qui conviendra à tous ceux qui s’accommodent mal de ces derniers. Noter qu’il est possible de profiter des remboursements de votre mutuelle pour ces modèles destinés à la pêche !

Prix conseillés :
Les tarifs varient en fonction du choix de la monture (entre 100 et 200 euros) et de la qualité des verres adaptés à votre vue. Tout dépend si ces lunettes sont destinées uniquement à la pêche où s’il s’agira aussi de vos lunettes de vue à porter en permanence, car le prix des verres peut varier fortement. Dans le cas des lunettes adaptées à la vue de loin et munies de loupes évoquées plus haut, il faut compter 75 euros le verre et 110 euros pour des verres anti-reflets.

Renseignements : Optique Sainte-Marie, Frédéric Leclercq, 7 rue Sainte-Marie, 92 400 Courbevoie.
Tél. : 01 47 89 47 85.
Site Internet : www.lunettesdepeche.fr

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->