Bidasoa

Quand j’étais petit, la Bidasoa, c’était pour moi la rivière frontière associée aux chants basques d’opérette de Luis Mariano. Et puis un jour, j’ai rencontré un pêcheur à la mouche qui m’en parlait avec des étoiles dans les yeux, il me parlaient de truites sauvages qui virevoltaient comme des trapézistes sous le ciel d’un chapiteau. J’ai compris qu’il fallait aller y aller laisser trainer mon fil. Aujourd’hui nos amis espagnols  de Flymage on mis ce film en ligne et je m’y suis retrouvé. Je n’ai qu’un hâte, y aller à nouveau.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->