Un continent de déchets grand comme six fois la France

L’information n’est pas
nouvelle. Associations et scientifiques connaissent son existence depuis
longtemps déjà. Mais aujourd’hui, c’est la vitesse de la croissance de ce
« septième continent », formé dans le Pacifique Nord par
l’accumulation de plastiques et déchets en tout genre, qui inquiète le plus. Il
constitue maintenant une zone grande comme six fois la France, soit 3,43 millions de kilomètres carrés, entre l’île
d’Hawaï et l’Amérique du Nord. Ce sont les courants océaniques qui charrient
d’immenses quantités de plastique venues des côtes ou des bateaux vers cette
zone. Ce gyre subtropical du Pacifique Nord agit comme un tourbillon et enferme
ces millions de tonnes de déchets, les concentrant en son centre. Aujourd’hui
la couche de plastique peut atteindre jusqu’à 30 mètres d’épaisseur. Dans cette zone, nous
trouvons six tonnes de plastiques pour une tonne de plancton.

Selon des calculs de
l’Algalita Marine Research Foundation (AMRF), une ONG de l’Ouest des Etats-Unis
qui a conduit une étude sur la question, la superficie de cette plaque de
déchets a triplé entre 1997 et aujourd’hui. L’association estime qu’elle
pourrait encore être multipliée par dix d’ici à 2030. Les effets sur la faune
marine sont dévastateurs. Les plastiques ne sont pas biodégradables et avec le
temps ils se désagrègent en de petits morceaux minuscules qui finissent dans
les estomacs des poissons et des oiseaux marins. L’association Greenpeace a
recensé au moins 267 espèces marines gravement affectées par ces plastiques.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->