L’Allier à Lavoûte-Chilhac

À ce niveau, l’Allier est une rivière
très large, un peu déroutante
pour celui qui la découvre. Ses eaux
sombres ne livrent leurs secrets aux
pêcheurs qu’après une adaptation de
ces derniers qui peut prendre un certain
temps. La pêche à la mouche
sèche, avec la recherche des gobages,
est la plus facilement accessible.
La pêche à la nymphe au fil donne
également de très bons résultats. On choisira les veines de courant marquées, accessibles en wading.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->