Xayaburi : un barrage qui inquiète

Actuellement en phase de « consultation», le barrage de
Xayaburi au Laos serait le premier barrage sur le courant principal inférieur
du Mékong, fleuve qui prend sa source au Tibet et qui se jette dans la mer au
Vietnam. Le Laos a promis de retarder la construction de ce barrage, dont
l’impact sur l’environnement suscite de profondes inquiétudes de la part des
autres pays riverains. Le Vietnam, le Cambodge et la Thaïlande espèrent
persuader le Laos de reporter le projet de centrale de Xayaburi, arguant que
les études d’impact seraient insuffisantes. Le Laos, un des pays les plus pauvres de la planète, compte
sur l’hydroélectricité pour atteindre ses objectifs de croissance et rattraper
son retard. Laos, Thaïlande, Vietnam et Cambodge se sont réunis au sein de la
Commission régionale du Mékong (MRC), créée en 1995, afin d’organiser une
gestion concertée du fleuve. Une étude demandée par la MRC avait d’ailleurs suggéré la
suspension pour dix ans de la construction des barrages, le temps de lancer des
études complètes sur les risques environnementaux encourus par l’écosystème et
les populations riveraines du fleuve.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->