La France pointée du doigt pour sa pollution industrielle

Le 14 mars dernier, la Commission européenne a décidé de renvoyer la France devant la justice
pour n’avoir pas respecté une législation européenne sur la pollution
industrielle. La France
avait jusqu’au 30 octobre 2007 pour donner de nouvelles autorisations d’exploitation
ou de réexaminer les anciennes autorisations données à un certain nombre d’industries
à fort potentiel de pollution. L’Etat français n’a toujours pas pris les
dispositions nécessaires provoquant ainsi les foudres de la Commission.

Ainsi
ce n’est pas moins de 62 installations industrielles qui fonctionnent sans
autorisations conformes à la directive européenne ! Huit pays de l’Union
ont également été poursuivis pour des faits identiques ces dernières années :
Estonie, Espagne, Slovénie, Suède, Portugal, Pays-Bas, Grèce et Danemark.

PARTAGER l’ARTICLE

Laisser un commentaire

Je préfère commenter avec facebook ->